Les Fonds Souverains

Les Fonds Souverains

Toute l'actualité sur les Fonds Souverains

Le fonds du Qatar achèterait la marque de luxe Valentino

Le fonds du Qatar achèterait la marque de luxe ValentinoLa célebre maison de haute couture Valentino, dont l'actionnaire est en ce moment la société d'investissements britannique Permira depuis 2007, a annoncé dans un communiqué hier être en négociations exclusives avec un acheteur potentiel, qui serait le fonds du Qatar, en vue de son rachat.


Le responsable de Valentino Fashion Groupe et de la maison de couture éponyme, Stefano Sassi, a indiqué dans un communiqué que « Comme cela avait déjà été indiqué, Valentino a fait l'objet de marques d'intérêt croissantes de la part d'acheteurs potentiels ».

 

De plus, « Le travail remarquable et la vision stylistique des directeurs de la création Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli ainsi que la constante croissance des résultats du groupe ont généré une grande attention à l'égard de la marque », a-t-il poursuivi. « Dans ce contexte, une exclusivité a été octroyée à l'un des acheteurs potentiels, qui a fait part de son intérêt sur le potentiel à long terme de la marque », a précisé la société, indiquant sans autre détail que cette période d'exclusivité « s'achève en juillet ».


Selon plusieurs sources, l'acquéreur potentiel serait le fonds souverain du Qatar, qui serait prêt à débourser entre 550 et 600 millions de livres (693 à 756 millions d'euros) pour acquérie la fameuse maison de luxe italienne qui a diversifié sa gamme et a renforcé sa présence en Asie ces dernières années. La société de private equity Permira n'a pas souhaité commenté ces informations.

 

Pour rappel, Valentino Fashion Group (VFG) a été créé le 1er juillet 2005 d'une scission du groupe textile Marzotto. En 2007, quinze jours après avoir racheté 30% du capital de Valentino pour 782,6 millions d'euros, Permira avait lancé une offre sur le reste du capital. En 2011, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 322,4 millions d'euros et un résultat brut d'exploitation de 22,2 millions d'euros. 

Partager cet article

Commenter cet article