Les Fonds Souverains

Les Fonds Souverains

Toute l'actualité sur les Fonds Souverains

Le fonds souverain français doté de 20 milliards d'euros


Le président Nicolas Sarkozy a annoncé ce jeudi, à Montrichard, le coup d'envoi de son fonds stratégique français. Celui-ci fait partie intégrante de la nouvelle politique de relance du président de la République. Afin de préserver le capital des entreprises françaises contre les raids financiers étrangers, soutenir le financement des entreprises en difficulté qui n'ont plus accès au crédit. Puisque les banques «ne vous financent pas, nous le ferons, pour que vous soyez plus offensifs !», a déclaré Nicolas Sarkozy devant les employés de l'entreprise Daher.


Ce fonds souverain à la française se dote de 20 milliards d'euros, dont 14 milliards de participations déjà existantes de l'État dans des sociétés françaises, et de 6 milliards d'apports en numéraire en provenance de la CDC et de l'État, qui feront appel à la dette pour ce montant. Une première pour un fonds d'État dans le monde, qui est obligeé de s'endetter lors de sa création. Parmi les 14 milliards de participation, on retrouve, selon Le Figaro, 7 milliards qui correspondent à des participations minoritaires de l'État dans des sociétés françaises (Renault, Safran, Thales…) et 7 autres qui correspondent à des participations déjà détenues par la CDC (Accor, Veolia, Alcatel Lucent…), sauf celles dans CNP et Dexia.


Objectif principal de ce fonds : investir dans des PME à forte croissance, qui n'ont plus accès au financement sur le marché ; ou des entreprises stratégiques dont le capital est menacé par des investisseurs étrangers.


Première opération de ce "fonds stratégique d'investissement"(FSI) sera dans l'entreprise Daher, qui est équipementier français spécialisé dans l'aéronautique et l'automobile, en participant à la prochaine augmentation de capital de 85 miliards d'euros.


Ce fonds sera présidé par le chef de la Caisse des Dépôts et Consignation, Augustin de Romanet, avec un conseil d'orientation, présidé par Jean-François Dehecq, chargé de déterminer les stratégies d'investissement.


Contrairement aux autres fonds souverains dont le but est de rentabiliser les réserves financières dans des participations étrangères ; le français vise à protéger son économie. Un fonds souverain français qui essaye, avec seulement 20 milliards d'euros, dont 6 milliards en "cash", de rivaliser avec les grands fonds de ce monde(voir le classement des fonds souverains). Un fonds aux moyens financiers très limités, qui est plus politique que stratégique.


En créant un fonds d’État français, Nicolas Sarkozy espère rassurer la population française contre les attaques étrangères des fonds souverains du Moyen Orient et d’Asie sur nos entreprises stratégiques, quelle est la définition exacte de l’aspect stratégique d’une société ? Le chef d’état profite de la situation de crise financière et économique pour créer le fonds souverain dont il a toujours rêvé pour rivaliser avec les puissants fonds, mais dont la France n’a effectivement pas les moyens financiers.

Partager cet article

Commenter cet article

PM Tavernier 28/11/2008 15:40

Bonjour,
Pour votre information nous avons réalisé un dossier fonds souverains sur Objectif Chine que vous trouverez avec le lien suivant
http://www.objectif-chine.com/2008/06/09/les-fonds-souverains-chinois-menace-ou-opportunite/
bien cordialement