Les Fonds Souverains

Les Fonds Souverains

Toute l'actualité sur les Fonds Souverains

Le Government of Singapore Investment Corporation (GIC)


Ce fonds singapourien a été créé le 22 mai 1981 par le gouvernement de
Singapour, afin de gérer les réserves de change du pays. Au début le fonds gérait quelques milliards de dollars, désormais, il est aujourd’hui l’un des fonds souverain le plus puissant au monde avec une gestion de 300 milliards de dollars.

La mission du Government of Singapore Investment Corporation est d’obtenir des rendements sur le long terme des actifs du pays qu’il gère, en prenant soin de surveiller les risques liés aux différents investissements. Les objectifs du GIC sont de préserver et augmenter les réserves du pays, et de subvenir aux éventuels besoins financiers du gouvernement dus à des déficits de budgets, des mouvements de grèves au sein du pays, une augmentation des prix du baril de pétrole, des fluctuations de devises, des hausses d’impôts, une politique de désinflation et pouvoir augmenter les richesses du pays sur le long terme.

 

Le fonds du GIC possède huit bureaux dans le monde, localisés à Pékin, Shanghai, Londres, New York, San Francisco, Séoul, Tokyo et le siège social de Singapour. Ces différentes localisations offrent au fonds une présence internationale dans le monde de la finance, et lui permet d’agir à tout instant.

 

Ses investissements sont repartis de manière internationale sous forme de devises étrangères, de revenus fixes, de capitaux de sociétés, d’actifs immobiliers, de matières premières et de private equity[1). Les Investissements Directs à l’Etranger[2] du fonds souverain GIC sont répartis en majeure partie dans les sociétés de la finance et de l’industrie, dans des pays voisins de Singapour, comme la Corée du Sud, la Chine, Hong Kong, l’Australie et Taïwan. Et des investissements importants dans d’autres pays, en Suisse par exemple, où le fonds possède une participation de 10%[3] du capital de la banque UBS, soit un montant de 9,7 milliards de dollars[4], suite à la crise des subprimes. Aux Etats-Unis, le fonds du GIC a investi, en début d’année 2008, la somme de 6,9 milliards de dollars[5] dans la banque Citigroup, qui a réalisé une augmentation de capital suite à la crise des subprimes. Le fonds singapourien possède donc 3,7%[6] du capital de la banque américaine.

 


[1] Fonds d’investissements qui investissent dans des sociétés non cotées

[2] IDE : représente les montants investis par un pays à l’étranger

[3] Enjeux mars 2008

[4] Enjeux mars 2008

[5] Bloomberg

[6] Bloomberg

Partager cet article

Commenter cet article

Frédéric 14/06/2010 09:23


Selon les chiffres publié dans le livre ''Les états en guerre économique'' de Ali Laidi, le GIC gérent de 300 à 330 milliards de dollars US et à, en aout 2009, 245,7 milliards de dollars US
d'actifs.


adrien 11/08/2008 15:18

tres bon article mais attention certain lien ne marche pas

Evrard 12/08/2008 14:03


merci adrien, les liens sont maintenant réparés !